Cindy Van Acker

Cindy Van Acker500De formation classique, Cindy Van Acker a dansé au Ballet Royal de Flandres et au Grand Théâtre de Genève avant de s’inscrire dans la scène de la danse contemporaine à Genève. Elle crée ses propres pièces depuis 1994 et fonde la Cie Greffe en 2002 à l’occasion de la création de Corps 00:00, avec laquelle elle obtient une reconnaissance internationale.

En 2003, elle crée deux autres solos, Fractie et Balk 00:49.
Avec Pneuma, elle signe en 2005 sa première pièce de groupe, conçue pour huit danseurs. La même année, elle est invitée par le metteur en scène italien Romeo Castellucci à la Biennale de Venise où elle présente Corps 00:00. Cette première rencontre l’amène à une collaboration artistique avec ce dernier qui l’invite à créer la partie chorégraphique de sa création l’Inferno de Dante pour l’édition 2008 du Festival d’Avignon. Elle signe ensuite à ses côtés la partie chorégraphique des opéras Parsifal (qu’il monte à la Monnaie en janvier 2011), et Moise und Aron (qu’il met en scène à l’Opéra Bastille en octobre 2015).

En juin 2006, elle crée au Théâtre du Galpon à Genève Puits, en collaboration avec Vincent Barras et Jacques Demierre, dansé par Perrine Valli.

Invitée par Michèle Pralong et Maya Boesch lors de la saison 2006- 2007 au Théâtre du Grü à Genève, Cindy Van Acker présente un trio de femmes, Kernel. Cette pièce est l’occasion d’une collaboration inédite et stimulante avec le finlandais Mika Vainio, du groupe Pan Sonic, qui crée et interprète sur scène la partition sonore de la pièce. Cette rencontre se prolonge en 2008 avec la création du solo Lanx dans le cadre du Festival Electron et en 2009 avec les soli Nixe et Obtus à la Bâtie-Festival de Genève. Obvie, Antre et Nodal complètent cette série de six soli qui sont la source d’autant de créations cinématographiques réalisées par Orsola Valenti. La chorégraphe présente quatre de ses soli: Lanx, Obvie, Nixe et Obtus au Festival d’Avignon en 2010.

En 2010, elle renouvelle sa collaboration avec le Festival Electron et Mika Vainio pour la création du solo Monoloog.

En octobre 2011 elle crée Diffraction, pièce pour six danseurs et une machine lumineuse. En 2013, Diffraction reçoit un des quatre prix suisse de la danse dans la catégorie « Création actuelle », décerné par l’Office fédéral de la culture.

En janvier 2012 elle conçoit avec Victor Roy le projet Score Conductor. Il s’agit d’exposer et de matérialiser en objets visuels ses partitions chorégraphiques. À cette occasion et sur l’initiative de Michèle Pralong, le livre Partituurstructuur sort aux éditions Héros-Limite.

En 2013 elle crée Magnitude pour 22 danseurs du Ballet Junior dirigé par Sean Wood et Patrice Delay ainsi que LINIAAL pour la Compagnie Virevolte sous la direction de Manon Hotte pour La Bâtie- Festival de Genève. Helder voit le jour en juillet de cette année sur la Belle Scène Saint Denis sur la proposition de Myriam Gourfink dans le cadre de sa résidence au Forum Blanc-Mesnil.

Avec Drift, elle signe un duo dansé par Tamara Bacci et elle-même.

En juillet 2014, Cindy Van Acker crée Anechoic pour 53 danseurs de l’école P.A.R.T.S à l’occasion de Expeditie Dansand sur la magnifique plage d’Ostende et au De Schorre. La pièce est reprise en juin 2015 avec 40 danseurs du Ballet Junior et 13 du CFC-danse à Genève.

ION, oeuvre créée en mars 2015 au Théâtre Vidy-Lausanne, marque son retour au solo, à la possibilité d’expérimentations radicales qu’il offre et à la recherche d’une plasticité extrême.

En 2016, elle crée Elementen I Room, pour le Ballet de Lorraine sur une musique d’Alvin Lucier, présentée à l’Opéra de Nancy puis en ouverture des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine St Denis, puis Zaoum, pièce pour 8 danseurs à partir de l’oeuvre de Luigi Nono et enfin Knusa, une performance in situ dans l’exposition du photographe Christian Lutz intitulée Insert Coins.
En 2017, elle crée Elementen III Blazing Wreck pour les danseurs du Ballet du Grand Théâtre de Genève. La pièce a été présentée en ouverture des Journées de danse suisse contemporaine 2017.

Par ailleurs, Cindy Van Acker a été responsable de la formation corporelle des futurs comédiens à la Haute Ecole de Théâtre, la Manufacture, à Lausanne de 2006 à 2010.

Son parcours est marqué par ses collaborations avec Myriam Gourfink, Romeo Castellucci, Victor Roy et par ses collaborateurs au sein de la Cie Greffe.